Portraits

Thomas Gallus

Thomas Gallus

En amont de sa venue pour animer un stage de Danse Classique (du 22 au 24 avril 2019) au sein des studios de l’Académie, nous avons le plaisir de vous partager le portrait de Thomas Gallus, danseur classique  aguerri et professeur sans frontières.

Bonne lecture !

 

Formation de Thomas Gallus

Thomas Gallus est né en 1979 à Antibes. Il se forme à la danse depuis 1989 au conservatoire de Nice puis à l’École Nationale Supérieure de Danse de Marseille auprès de Raymond Franchetti. Roland Petit, directeur de l’École de danse, créera « Ibéria » pour Thomas ainsi qu’un solo pour « Roland Petit fait son cinéma ». Thomas Gallus danse également les rôles-titres dans « Les Variations Chromatiques » et « Un Américain à Paris » de M. Petit. Pendant cette même période, il est récompensé de la médaille d’argent lors du Concours International Méditerranéen de Danse Classique.

 

 

 

 

Carrière d’un danseur classique

En 1998, Thomas Gallus démarre sa carrière professionnelle de danseur sous la direction de Charles Jude au sein du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. Très vite, Thomas danse en tant que soliste dans « Purcell Pieces » de Nils Christie, dans le « Jardin aux Lilas » et « Continuo » d’Antony Tudor, ainsi que le pas de six dans « Napoli » d’Auguste Bournonville. Deux ans plus tard, Thomas intègre le corps de ballet de l’Opéra National de Paris, dansant ainsi tout le répertoire classique de la compagnie. Il travaille en compagnie de Mme Monique Loudières et de M. Manuel Legris.

Thomas Gallus est engagé en 2004 au sein du Teatro alla Scala milanais. Il enrichit son répertoire d’oeuvres de chorégraphes contemporains telles qu’ « Extravaganza » d’Angelin Preljocaj ou la « Symphonie des Psaumes » de Jiri Kylian. Thomas sera retenu comme soliste pour danser les créations « Contre potere » de Jacopo Godani et « Dido & Enea » de Wayne McGregor.

4 ans plus tard, Thomas est recruté en tant que soliste du Ballet de l’Opéra de Nice. Il y interprète le poète dans « Les Sylphides » de M. Fokine, « Allegro Brillante » de G. Balanchine, le Maître de Ballet dans le « Conservatoire » d’A. Bournonville, « La Campanella » de Giorgio Mancini, « Cantate 51 » de Maurice Béjart, « Marco Polo » et « Viva Verdi » de Luciano Canitto…

 

Un professeur sans frontières

Depuis l’obtention de son DE pour l’enseignement de la Danse Classique en 2009, Thomas Gallus s’est vu invité dans de nombreuses compagnies de part le monde pour y transmettre son savoir : Ballet de l’Opéra de Zurich, Ballet de l’Opéra de Bâle, Ballet National de Prague, Het Nationale Ballet d’Amsterdam, Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, Ballet National de Slovénie, Gauthier Dance Company de Stuttgart, Dresden Frankfurt Dance Company… Cette même année 2009, Thomas est l’invité du chorégraphe Jean Grand Maître au Alberta Ballet du Canada. Il y danse en tant que soliste et interprètera les rôles principaux dans  « Casse-Noisette » et « Alice in Wonderland » d’Edmond Stripe, « Le Songe d’une nuit d’été » de Christopher Wheeldon, « Fiddle and the Drum » de Jean Grand Maitre.

 

 

 

Toujours en tant que soliste, il intègre en septembre 2010 le Ballet de l’Opéra de Lyon où il se produit dans, « Cendrillon » et « Faces » de Maguy Marin, « Giselle » de Mats Ek, « This part in darkness » de Benjamin Millepied, « The second détail », « Limb’s theorem » et « One flat thing reproduced » de William Forsythe, « Tabula rasa » de Ohad Naharin, « Channel/insert » de Merce Cunnigham « One of kind » de Jirí Kylian…

Thomas mettra fin à sa carrière de Danseur de compagnie en août 2014 et poursuit sa carrière de soliste freelance lors de tournées et de Galas Internationaux dans des pays tels que les Émirats Arabes Unis, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne, et la France, où il interprète des œuvres telles que « L’Oiseau de Feu » de Marco Goecke, « Le Corsaire » de Marius Petipa, « Fête des Fleurs à Genzano », « La Sylphide » d’Auguste Bournonville, « Daphnis et Chloé », « Le spectre de la rose » de Michel Fokine. Il a pour partenaire, entre autres, Myriam Ould-Braham et Robert Tewsley, tous deux Étoiles.

Devenu pédagogue au rayonnement international, il est régulièrement convié au Studio Architanz de Tokyo comme intervenant en Danse Classique, répertoire et danse moderne. Il y anime notamment plusieurs ateliers chorégraphiques autour de l’improvisation. Thomas Gallus intervient également lors du Stage International de Danse de Belgique et lors du Festival d’Été de Nice.

Thomas prépare, en parallèle, plusieurs danseurs aux concours internes à l’Opéra National de Paris. Il coache à plusieurs reprises le danseur Étoile Robert Tewsley.

Danseur de renom et professeur de danse à l’influence internationale, Thomas Gallus nous fait l’honneur de sa présence au sein de l’Académie de Danse Vanessa Feuillatte, pour animer un stage de Danse Classique, les 22, 23 & 24 avril prochains !