Actualités

Le Marchand et l’Oubli, une création pour le jeune public

Le Marchand et l’Oubli, une création pour le jeune public

La troupe du ballet de l’Opéra National de Bordeaux, sous la direction du danseur Guillaume Debut, répétait pour la dernière fois jeudi 31 janvier au Théâtre de Gascogne. Le lendemain, ils présentaient pour la première fois Le Marchand et l’Oubli à Saint Pierre du Mont.

 

 

Le Marchand et l’Oubli, projet chorégraphique jeune public

Le Marchand et l’Oubli, projet chorégraphique du danseur du Ballet de l’Opéra de Bordeaux Guillaume Debut, était retenu l’année dernière pour création Jeune Public de la saison 18/19 de l’institution.

Un projet à l’initiative de Marc Minkowski, directeur de l’Opéra National de Bordeaux et Éric Quilleré, directeur de la Danse.

Mêlant théâtre, danse et interactions avec le public, Le Marchand et l’Oubli permet aux plus petits (comme aux plus grands) de découvrir l’histoire de la danse et de ses grandes oeuvres. Le but ici est de faire le lien avec les ballets que l’Opéra National de Bordeaux peut proposer dans sa programmation. Ainsi, les six danseurs de cette pièce ont pour vocation de susciter l’émotion et l’intérêt des nouveaux publics en leur partageant toute la magie de la chorégraphie.

 

 

Une création accueillie au Théâtre de Gascogne

Proposé dans un premier temps au Théâtre de Gascogne à Mont-de-Marsan, le projet a été dans une volonté commune, proposé à d’autres établissements culturels du département landais.

Accueilli en création au Théâtre de Gascogne du 22 au 31 janvier 2019, la pièce Le Marchand et l’Oubli sera donc présentée à Bruges (13/02), à Mimizan (15/03), Dax (29/03), Soustons (05/04).

Le Marchand et l'Oubli, une création pour le jeune public

Guillaume Debut © Vincent Bengold

 

Le synopsis

Dans un magasin d’Imagination, un marchand d’histoires aide ses clients à trouver l’inspiration. La nuit tombée, une ombre vient dérober plusieurs objets. Alerté par un bruit, le Marchand réussit à attraper le voleur et constate que son larcin n’est fait que d’histoires de Ballets classiques. Après avoir compris que le voleur n’est autre que l’Oubli en personne, le Marchand usera de toute son ingéniosité pour lui faire réaliser toute la magie de ces œuvres.

Au détour de cette histoire, le jeune public découvrira les plus grandes œuvres du répertoire classique : Coppélia, Giselle, Le lac des cygnes et La fille mal gardée

Pour en savoir plus, visitez l’agenda de l’Opéra National de Bordeaux !

 

 

 1

Photographie & design © Marion Maisonnave 

 

 

<<< Retours aux actualités de l’Académie