Hall of fame

Larrio Ekson : Danseur étoile, professeur et chorégraphe mythique

Larrio Ekson : Danseur étoile, professeur et chorégraphe mythique

L’Académie de Danse Vanessa Feuillatte met à l’honneur les personnalités de la Danse et acteurs de la vie artistique de nos studios. En amont du stage qu’il animera, la rédaction vous offre un portrait/interview de Larrio Ekson, ancien danseur étoile, pédagogue et chorégraphe, que vous aurez la chance de pouvoir rencontrer dans nos murs en février 2019. 

Bonne lecture ! 

 

« La danse, pour moi, est une sorte de philosophie. Elle doit apporter du bonheur, de la confiance, permettre de s’accepter comme on est. Il faut transformer le défaut en beauté, le négatif en positif. »

Larrio Ekson

 

Larrio Ekson, personnalité majeure du monde de la Danse

Partenaire le plus marquant et assistant chorégraphe pour les pièces de Carolyn Carlson pendant 30 ans, magistral Roi Lear pour Maurice Béjart, danseur Étoile à la Fenice de Venise, Larrio Ekson est un personnage majeur du monde de la Danse. Véritable personnalité hors du commun, Chevalier puis Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres, Larrio a été l’interprète des plus grands chorégraphes : Maurice Béjart, Carolyn Carlson, Robert Cohen, Luis Falco, Paul Taylor, Sir Frederick Ashton, …

Larrio Ekson est né au USA, à Harlem, de père indonésien et mère d’origine mexicaine. Sa famille, très religieuse, descend également des tribus indiennes Apaches et Séminoles. Enfant, Larrio est initié au chant et à la musique par sa grand-mère maternelle, chanteuse de Gospel, qu’il accompagne au piano. À l’âge de 16 ans, contre l’avis de son père, Larrio Ekson se destine au théâtre ; il est remarqué par Lucille Beards, une mécène avisée qui lui offre une bourse pour étudier la danse à la School of Fine Arts de Carnegie Hall et lui permet de poursuivre son entraînement à la School of Harkness Ballet. Larrio danse dans une compagnie junior, où l’un de ses professeurs, ex-danseuse de la troupe des Blue Bell’s Girls, lui communique son amour de Paris et le pousse à rêver de la France.

Dans les années 70, Larrio découvre Paris en touriste ; il visite les studios de danse de la Villa Wagram et de la Salle Pleyel, où il prend les leçons de Danse Classique de Nina Vyroubova, ex-Étoile de l’Opéra National de Paris et du Grand Ballet du Marquis de Cuevas.

 

Larrio Ekson : parcours d’un danseur et chorégraphe mythique

C’est en 1971, sur les conseils de Jean-Pierre Martino, soliste du Ballet de l’Opéra-Comique et de Roland Petit, que Larrio se rend à Lyon pour auditionner au Ballet de l’Opéra de Lyon, dirigé alors par Vittorio Biaggi. Il y est finalement engagé. Larrio Ekson danse sa première improvisation en tant que Soliste-Invité par les Choeurs de l’Opéra de Lyon, sur le Boléro de Ravel. Un an plus tard, Larrio quitte Lyon pour Paris et intègre la compagnie Anne Beranger où il rencontre Carolyn Carlson. Cette rencontre marque une étape décisive dans la carrière de Larrio : ils signent ensemble leur première chorégraphie. Larrio est également engagé à Londres comme soliste au London Contemporary Danse Theater.

En 74, Rolf Lieberman, qui préside l’Opéra National de Paris, fait entrer la Danse Contemporaine au Palais Garnier. Il nomme Carolyn Carlson en tant que danseuse Étoile et chorégraphe. L’année suivante, Caroline se voit confier la direction du G.R.T.O.P. (Groupe de Recherche Théâtral de l’Opéra de Paris). Larrio Ekson participe à toutes les créations, comme principal partenaire de Carolyn mais également en tant qu’assistant chorégraphe.

De 1980 à 1983, Larrio sera le partenaire principal et l’assistant chorégraphe de Carolyn Carlson qui a reformé sa compagnie à Venise, au théâtre La Fenice. Larrio Ekson participe à une vingtaine de créations de Carolyn Carlson, notamment à l’Opéra National de Paris, au Théâtre de la Ville, dans de nombreuses villes de l’hexagone, en Europe ainsi qu’outre-Atlantique.

En 1988, Larrio Ekson retourne à New-York pour la création de Miracolo d’ambre de Martha Clarke. Larrio Ekson forme le groupe Il Momento au théâtre Verdi de Gènes, pour la création de What’s Happening in the World Today ?, une importante pièce chorégraphique qu’il présente en tournée en Italie et en France.

En 1993, Roland Petit fonde l’École Supérieure de Danse du Ballet de Marseille. Les cours de Danse Contemporaine sont confiés à Larrio Ekson. Il règle pour les élèves plusieurs chorégraphes dont Coming and Going  dont la critique loue les qualités plastiques et la musicalité lors des rencontres avec le Junior Ballet du Conservatoire National de Danse de Paris.

Maurice Béjart retrouve Larrio Ekson au Netherlands Dans Theater où Jiri Kylian l’a invité pour créer Themde Carolyn Carlson avec le groupe Ill Senior. Maurice Béjart engage Larrio au Ballet de Lausanne pour tenir le rôle principal de son hommage à Shakespeare, le Roi Lear-Prospero. Une création qui a lieu au Festival International de la Danse de Montpellier en 1994. Véritable triomphe pour Maurice Béjart et nouvelle consécration pour Larrio Ekson en tant que danseur et tragédien. L’oeuvre poursuivra sa route triomphale à Paris, puis en Europe et au Japon.

En Mai 2007, Carolyn Carlson lui a commandé un ballet pour ses 13 danseurs du Centre Chorégraphique de Roubaix, il a été l’un des principaux interprètes du spectacle Les Juments de la nuit que Bartabas a donné en compagnie de Zingarro et de l’Académie dans le cadre du Festival du Château de Versailles en septembre 2008. Il a joué à l’Opéra de Toulon dans la comédie musicale Folies de Stephen Sondhiem.

 

Larrio Ekson, une carrière d’exception

Depuis 1996 à nos jours, Larrio Ekson poursuit sans cesse son travail chorégraphique, danse plusieurs créations et est invité lors de nombreuses représentations. Il crée notamment pour Agnès Letestu et José Martinez (alors danseurs Étoiles de l’Opéra National de Paris), Anne Delbee (entre autres) et danse pour Yannis Kokkos, Marie-Claude Pietragalla, Alwyn Nikolaïs…

Partenaire emblématique de Carolyn Carlson, il a remonté de nombreux ballets, notamment pour le Ballet de Nantes et le Ballet du Rhin de Jean-Pierre Gravier, le Ballet Cüllberg en Suède et le Jeune Ballet de France…

Larrio Ekson s’entoure également tout au long de sa carrière de nombreux compositeurs qui ont créé les musiques originales de ses chorégraphies : René Aubry, Barre Philips, Michel Portal, John Surman, Jean Schwarz…etc.

 

Interview de Larrio Ekson

Bonjour M. Ekson, comment allez-vous? 

Bien merci.

 

Comment et quand la danse est entrée dans votre vie? 

J’étais comédien et j’ai commencé la danse « par accident » à l’âge de 20 ans. En effet j’allais à une audition pour une comédie musicale en tant que comédien, ou chanteur ; je suis arrivé en retard et j’ai loupé mes auditions. Je suis allé à celle de danseur où j’ai été retenu par le metteur en scène qui m’a envoyé chez une amie mécène de la danse:  Lucille BEARDS , à la School of Fine Arts à Carnegie Hall. Elle a vu en moi un futur danseur, ce qui était loin de mon désir à l’époque. Elle m’a emmené à l’école de Harkness Ballet School à New York  et c’est comme ça que l’aventure a commencé.

  

En plus d’être danseur et pédagogue, vous êtes également chorégraphe, à quel moment avez-vous commencé à créer vos propres chorégraphies ? Pourquoi ce choix?

L’essentiel de mon travail est l’improvisation.

J’ai donc toujours fait et réglé des chorégraphies, duos, solos avec Carolyn Carlson ou pour des compagnies  (Japon, Italie, Angleterre, Brésil …).

Ce n’est pas un choix, j’ai toujours improvisé en danse, en théâtre, en chant, la création fait partie de moi depuis mon enfance.

 

De quelle manière intervenez-vous en tant que pédagogue dans le milieu de la danse?

J’ai commencé en donnant des cours pour la compagnie dans laquelle j’étais, puis Susan Buirge m’a poussé à enseigner à d’autres compagnies et j’ai continué à enseigner dans les conservatoires, les opéras les plus prestigieux dans le monde entier. 

  

Vous êtes issus de «L’Ecole américaine», pourquoi avoir choisi la France avec l’Opéra National de Paris? 

C’est la France qui m’a choisi. Je rêvai de venir en France quand j’ai commencé à danser.  Je suis arrivé en France où j’ai été engagé à l’Opéra de Lyon, dirigé par le chorégraphe Vittorio BIAGI , ex danseur soliste chez Béjart. Puis j’ai rencontré et travaillé avec J.Russillo,  Carolyn Carlson et je suis parti rejoindre la « London Contemporary Dance Theater « à Londres et Carolyn Carlson m’a rappelé  à Paris pour être son partenaire à l’Opéra de Paris. Un nouveau rêve se réalisait.

 

Si vous deviez décrire votre carrière en un mot? 

Un miracle. 

 

Quel est votre rôle/ballet fétiche et pour quelles raisons  ?

Il y en a deux :

Le « Roi LEAR » de M.BEJART fut un rôle extraordinaire qui m’a un peu ramené à l’interprétation théatrale.

Puis « OTHELLO » de Anne DELBEE en tant qu’ acteur mais que j’ai personnalisé avec mes qualités de danseur.

 

A quoi consacrez-vous votre temps depuis votre retraite de danseur? 

 J’ai une vie normale au quotidien, et je pratique maintenant mon piano régulièrement. J’aide aussi mes anciens élèves dans leur carrière et j’ai des projets personnels comme acteur au théâtre. C’est un retour aux sources, la spirale de la vie qui me ramène à mes premiers rêves.

 

Quels conseils donneriez-vous à nos élèves qui ont des rêves plein la tête ?

Beaucoup de travail, mais suivez vos rêves et ne les abandonnez pas ! Croyez en vous-mêmes et n’oubliez jamais d’où vous venez! Enfin soyez respectueux , sincères avec vous-mêmes et les autres et garder votre lumière et sourire intérieur. 

 

Toute l’équipe de l’Académie vous remercie pour cette interview. Nous sommes ravis de vous accueillir dans nos studios à l’occasion des sessions de stages de vous animerez chez nous en février 2019. 

 

Les masterclasses de Larrio Ekson

L’Académie de Danse Vanessa Feuillatte est ravie de vous proposer, dès février, des masterclasses en Danse Contemporaine animées par Larrio Ekson, accompagné par le talentueux compositeur Aleksi Aubry-Carlson. Découvrez nos masterclasses de Danse Contemporaine !

Informations et réservations en ligne, rubrique Stages.