Portraits

Portrait d’Audrey Joubier

Portrait d’Audrey Joubier

En amont de sa venue au sein de l’Académie de Danse Vanessa Feuillatte pour animer une masterclass en Danse Contemporaine avec un programme complet « Autour de Merce Cunningham », les 26 et 27 janvier 2019, Audrey Joubier nous fait le plaisir de cette interview ! C’est avec grand plaisir que nous partons à la découverte de son univers entre danse, chorégraphie et enseignement !

Bonne lecture à tous !

La rédaction

 

Interview d’Audrey Joubier

Bonjour Audrey ! Merci beaucoup de nous accorder cette entrevue !

Comment allez vous ?

Bonjour ! Je vais très bien et je suis ravie de participer à cette interview !

 

Vous vous êtes formée au Conservatoire de Boulogne-Billancourt que vous quittez avec un premier prix du jury, avant de rejoindre l’Académie Internationale de la Danse. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette période de votre carrière ? Comment se passe l’apprentissage au sein de l’Académie Internationale ?

Mes années au Conservatoire de Boulogne ont été riches d’expériences de part le rythme de travail que nous avions et l’engagement corporel que nous devions atteindre. Le Conservatoire est une école ou l’on donne beaucoup de notre personne nous sommes souvent remis en question et je pense que c’est un bon moyen pour se dépasser et à aller au bout de ces limites ! 

Après cette expérience qui fut très intense et positive,  j’ai voulu découvrir de nouveaux horizons et c’est pour cela que j’ai choisi l’Académie Internationale de la Danse. Cette formation a été très complémentaire à mon parcours précèdent, j’ai pu gouter à de nouvelles techniques telles que le Jazz ainsi que différentes techniques de la Danse Contemporaine. Cette école offrait un programme très complet et nous avions des journées bien chargées.

 

Qu’est-ce qui vous a dirigé vers la danse et ses métiers ? Le plus important, qu’est-ce qui vous anime dans la danse ?

J’ai toujours été fascinée par la danse. Toute petite, je trouvais sans cesse une occasion de danser. J’ai tout de suite su que la danse serait mon métier. Évidement je ne savais pas encore de quelle façon j’allais en vivre mais malgré les coups durs, car il y en a parfois, je n’ai jamais cessé de danser. J’aime cette liberté qu’on offre au corps. J’aime aussi l’exigence qu’on lui demande afin de l’amener à prendre de la hauteur, lui donner la possibilité d’explorer les différentes qualités du mouvement, s’harmoniser avec la musique et, quand on y arrive, mêler tout ces aspects. Et il y en existe bien d’autres ! À ce moment-là je me sens bien vivante.

 

Vous obtenez le Diplôme d’État de professeur de Danse Contemporaine au CEFEDEM de Nantes. Pourquoi le choix de l’enseignement, de la transmission de votre savoir ?

En effet je suis diplômée en Danse Contemporaine et très heureuse aujourd’hui de transmettre mon art ! Après mes diverses expériences de danseuse, j’ai ressenti le besoin de transmettre. Car je crois que j’avais cette envie, à mon tour, de mettre des mots sur ce que je faisais. De part la transmission on donne à l’élève la possibilité de voyager à travers un mouvement, une danse… et ça me plait de voir l’autre se mouvoir et prendre du plaisir.

Il faut beaucoup de confiance en soi pour transmettre son art et cette confiance j’essai de l’apporter à mes élèves pour qu’ils se sentent plus fort et plus libre dans leur danse. L’enseignement c’est un défi de chaque jour et j’aime les défis !

 

Vous êtes à ce jour danseuse et professeure, mais votre parcours montre un investissement prononcé envers la chorégraphie et la création pour le théâtre ! Pouvez-vous nous parler de cette facette de votre activité ?

Je suis arrivée, par hasard et par chance je peux le dire aujourd’hui, dans l’univers de la création au théâtre. Grâce à une pièce écrite et mise en scène par Julien Ratel, j’ai chorégraphié ma première pièce au théâtre. J’ai adoré cette expérience c’était un challenge évident car j’avais une troupe de non-danseurs en face de moi. Je peux dire qu’ils ont relevé le défi. Pas évident pour des comédiens de ne pas raconter avec des mots mais uniquement avec leur corps. Ainsi, d’autres metteurs-en-scène m’ont contacté. L’aventure a continué et j’ai ainsi poursuivi avec de la formation dans des écoles de comédiens ou je mets en place des ateliers de création, d’improvisation, mais aussi des cours techniques. Je commence d’ailleurs un nouveau projet encore secret… 

 

Entre danse, création, enseignement mais aussi plusieurs projets à venir (formation Danse Thérapie, création d’une école de danse), vous trouvez un peu de temps pour vous ?

Effectivement j’ai un programme bien chargé ! C’est un peu facile à dire mais ce n’est qu’une question d’organisation il est vrai que je n’ai pas beaucoup de temps creux, mais l’aspect positif dans tout ça c’est que mon métier c’est ma passion, alors tout va bien !

 

Quels conseils donneriez vous aux jeunes danseurs et chorégraphes pour les aider à progresser ?

Un conseil que je peux donner c’est bien entendu de travailler beaucoup, mais il faut aussi être curieux dans ce métier ! Il est important de s’ouvrir à d’autres arts, pour ouvrir l’esprit et se nourrir.

Mon seul conseil : dansez, dansez, dansez !

 

En amont de votre venue à l’Académie, pourriez-vous nous présenter rapidement le programme de la masterclass que vous animerez ?

Au programme nous allons évoquer les fondamentaux de la danse de Merce Cunningham ! Nous poursuivrons avec un cours technique qui servira bien entendu d’échauffement. Et pour finir nous irons explorer le travail chorégraphique !

 

Merci beaucoup Audrey pour le temps que vous nous avez accordé ! Toute l’équipe vous remercie et se fait un plaisir de vous accueillir au sein de nos studios les 26 et 27 janvier prochains !

 

Parcours d’une danseuse et chorégraphe

Chorégraphe, danseuse et professeure diplômée d’État en Danse Contemporaine, Audrey est extrêmement investie dans la création chorégraphique. Formée au Conservatoire de Boulogne-Billancourt qu’elle quittera avec un premier prix, Audrey Joubier intègre l’Académie Internationale de la Danse pour se perfectionner dans sa discipline. Désireuse de transmettre son art, Audrey intègre le CEFEDEM de Nantes où elle obtient le DE de professeure de Danse Contemporaine. Par la suite, elle dansera dans de nombreuses compagnie françaises.

Aujourd’hui, Audrey Joubier enseigne toujours la Danse Contemporaine dans différentes structures de la banlieue parisienne.

En 2015, Audrey crée sa propre compagnie « Flux et Danse » grâce à laquelle elle allie chorégraphie et enseignement, notamment par la mise en place de création chorégraphique à l’école. Audrey Joubier chorégraphie également de nombreux projets théâtraux comme « In love with person », pièce écrite et jouée par Julien Romano. 

Repérée par les productions Artlive Paris, elle chorégraphie et dans la pièce « Les Monologues du Vagin » et crée en 2017 « Sensual Cabaret », un cabaret moderne et contemporain qui aura un grand succès au Théâtre des Feux de la Rampe de Paris. Audrey travaille actuellement sur une nouvelle création qui verra le jour début 2019, laissant la part belle à une dizaine de danseurs et musiciens live.

Également très investie dans la création chorégraphique pour les enfants, elle collabore depuis des années avec la ville de Courbevoie mais aussi avec le Conservatoire de la ville.

Toujours en action, Audrey Joubier a pour projet d’avenir la formation à la Danse Thérapie et la création de sa propre école de danse.

 

Masterclass Danse Contemporaine avec Audrey Joubier - 26 & 27 Jan. 19 3Masterclass Danse Contemporaine avec Audrey Joubier - 26 & 27 Jan. 19 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographies Audrey Joubier © Christophe Brachet 

 

Autour de la masterclass du 26 & 27 janvier

Merce Cunningham, une vision du monde de la Danse

 

Merce Cunningham (1919 – 2009) est un danseur et chorégraphe d’exception. Véritable visionnaire, il a littéralement révolutionné le monde de la danse en soixante ans de création. Il existe incontestablement un avant et un après Merce Cunningham.

C’est par la confrontation entre l’esthétique du ballet aux nouvelles technologies, l’intégration du hasard comme constituant majeur de la chorégraphie, et l’indépendance totale entre musique et danse que Merce Cunningham se place en guide, assurant le passage de la Danse Moderne vers l’époque Contemporaine. Il est l’un des premiers chorégraphes à utiliser les gestes et mouvement du quotidien pour ses créations. Sa technique est aujourd’hui enseignée dans les conservatoires du monde entier.

 

Le Contemporain, une danse ascendante 

 

Véritable mouvement effervescent, la Danse Contemporaine est à ce jour l’une des scènes les plus pointues du spectacle vivant. Elle n’a de cesse de bousculer les codes de référence autour des thématiques du corps, de l’espace, du temps… en interrogeant les représentations esthétiques dominantes. La Danse Contemporaine transgresse les habitudes chorégraphiques et impose de nouvelles références et rituels : refus de la modélisation unique du corps, travail sur la personnalité et les différences, partage de l’émotion, improvisation et liberté…

Vaste vortex de forces novatrices, difficile d’y instaurer des catégories tant la Danse Contemporaine privilégie la singularité et la démarche créatrice propre à chacun.

Vivre et danser son époque : tels sont les enjeux de ce mouvement à la richesse exponentielle. Laissez-vous porter par le courant ascendant de la Danse Contemporaine !

Découvrez les stages de l’Académie